Olivier FREDON

Edouard, Nous nous sommes connus en 2008 et nous sommes rapidement devenus amis. Nous avons partagé tant de bons moments, que ce soit au golf, en famille ou au boulot ! Tu ne devais pas partir, pas comme ça, pas aussi vite. J’ai beaucoup de mal à encaisser le coup. Tu m’as tellement donné, nous…

Richard GORDON

Edouard mon ami J’ai d’abord connu un très bon directeur, puis au fil des années j’ai découvert l’ homme formidable qu’il était . Un homme attachant, toujours a l’écoute. Edouard est devenu un ami, nous avons créé ensemble le ” cinéma au cercle Foch “. Edouard était un vrai cinéphile, passionné . Il me manque…

Patrick Lissague

Merci Edouard Dès son arrivée dans des conditions difficiles à la direction du Cercle Foch Edouard a su redonner une âme à ce Cercle: toujours souriant , patient , un mot gentil pour chacun , serviable et à l’écoute . Edouard est vite devenu un ami : il nous manque beaucoup . je suis persuadé…

Elisabeth Lenchener

Cher Edouard, Je regrette tant de n’avoir rien su de votre maladie, je me serais manifestée car votre personnalité rare, si sympathique et délicate, cette belle humeur permanente, ce bien faire absolu, enfin votre total dévouement au Cercle et à nous, ses membres me touchaient infiniment. J’aurais vraiment aimé mieux vous connaître, on ne sait…

Catherine Terray

Edouard était devenu un ami. Il était fin, discret, et extrêmement bien élevé, et blagueur, rempli de qualités humaines. C’est bien triste, car notre club en avait besoin. Que ma pensée, transmette à sa famille mes condoléances.

Edouard Huberdeau

Vous nous avez quittés encore jeune. Notre voyage sur terre n’est pas toujours de tout repos. Avec tout ce qui se passe dans le monde actuellement, on se questionne sur les souffrances de cette existence humaine qui s’intensifient sans grand espoir de solutions immédiates. Heureusement, par moments, il y a des contacts qui remontent le…

Nadia et Fabrice (CHARPENTIER)

Heureux de t’avoir connu ! Repose en paix ! Edouard, Nous avons eu la profonde douleur d’apprendre ton décès jeudi dernier, d’apprendre que cette foutue maladie t’avait emporté, toi qui était si bon, si mesuré, et qui n’avait sans doute rien fait de mauvais pendant ta vie. Au Cercle Foch, chacune et chacun d’entre nous…

Anonyme

Edouard était un grand coeur, un amour d’homme. Il part beaucoup trop tôt et nous laisse orphelins de sa gentillesse, sa générosité. Je pense bien sur à sa famille et ses amis, à ses collègues du Cercle Foch auxquels j’adresse mes sincères condoléances.